Depuis le Mylo Xyloto Tour, les Xylobands sont un des éléments clés des concerts de Coldplay. Ces bracelets lumineux ont même changé la façon d’assister à un concert : les spectateurs deviennent acteurs du spectacle. Est-il possible d’imaginer un concert de Coldplay sans Xylobands ? Deux fans tentent de répondre à cette épineuse question !

Fiona

Après le A Head Full Of Dreams Tour, c’est dur de s’imaginer un concert de Coldplay sans les xylobands. S’imaginer Charlie Brown ou Paradise sans ce spectacle de lumière où des milliers de personnes lèvent leurs bras et illuminent le stade est compliqué. Pour moi ces bracelets sont bien plus qu’une simple lumière au bout du poignet, pour moi cela permet au public de faire partie intégrante du spectacle et de communier avec le groupe. Dans un stade avec plusieurs dizaines de milliers de personnes ce n’est pas toujours facile de faire participer tout le monde et avec ces bracelets, Coldplay ont trouvé le moyen pour que tout le monde se sente « spécial ». C’est pour cela que pour moi dans un stade les xylobands sont indispensables.

Par contre, si le groupe décident à un moment ou à un autre de faire de nouveau une tournée plus intimiste comme pendant la tournée de Ghost Stories par exemple. Pour moi, les bracelets ne sont plus indispensables, ça serait même le contraire. Dans une petite salle avec quelques centaines de spectateurs, plus intimiste comme au Casino de Paris par exemple, pas besoin selon moi de grands efforts sur la mise en scène, de lumières extravagantes et tout ça, dans ce genre de concert c’est la musique qui devrait être mise en avant.

Séverine

Un concert sans Xyloband ? Difficile à imaginer… Ces stades illuminés aux rythmes de Coldplay sont une des plus belles choses que j’ai vues ! Reflets des battements de mon cœur qui bat à l’unisson des autres Coldplayers, fort, fort, si fort qu’on dirait qu’il va exploser ! Nous y sommes tellement attachés qu’on imagine mal s’en passer. Et puis, c’est le souvenir, un petit bout de Coldplay qu’on emporte avec soi, chez soi, dans l’attente interminable du billet pour le prochain concert (ou du DVD !). Sans oublier ceux (dont moi !) qui ont eu la chance de le voir se rallumer quelques minutes, instants de bonheur !

Pourtant, pas besoin de bracelet pour kiffer ! Lors de mon premier concert au Parc des Princes en 2008, c’est sur le Viva la Vida tour que je suis devenue fan absolue ! Les oh oh ooooh oh oooooooh oh et Chris courant à perdre haleine ont suffi à m’émerveiller. Sans oublier la mini-scène au milieu de la foule. Puis ce fut le début du festival de couleurs avec le Mylo Xyloto tour, en 2012 à Nice. S’enchaînèrent les concerts de Nice et Lyon, A Head Full Of Dreams and of Colours ! Ces moments sont tellement magiques à vivre qu’on a qu’une seule envie : les revivre au plus vite ! Mais peu importe le bracelet, revoir Coldplay sera toujours pour moi une chance inouïe, un moment de pur bonheur, de merveilleuses rencontres et du partage ! Et je compte sur le petit grain de folie de Chris pour nous réserver de nouvelles surprises !