Le mois dernier Coldplay a dévoilé le DVD live du A Head Full of Dreams Tour, initulé « Live in São Paulo ». Mais problème relevé par certains nombres de fans : de nombreuses villes, dont Paris, apparaissent dans ce film. Alors les fans brésiliens ont-ils été lésés ? Deux membres de la Famille ColdplayFrance et un membre de l’équipe tentent de répondre à cette question !

Aurélie : Oui

Ce live rend hommage aux brésiliens, premièrement de part son titre « Live in São Paulo », que le monde entier retiendra. Deuxièmement, le drapeau qui apparaît le plus à l’écran reste le drapeau du Brésil. Dernièrement, c’est le stade que l’on voit le plus. C’est donc avec ces trois faits que j’estime que ce live rend un bel hommage aux Brésiliens. Maintenant c’est un live qui, effectivement, n’est pas exclusivement brésilien et le problème c’est que cela se voit. On y aperçoit plusieurs drapeaux à son pantalon, plusieurs stades mais aussi plusieurs types de populations. Il manque donc d’authenticité et si j’ose dire de sincérité. Mais est ce le plus important ? Ne sommes nous pas ravis d’y voir le Stade de France et de pouvoir se dire, les larmes aux yeux : « put*** de merde, j’étais là… ». En tous cas, je le regarde avec beaucoup d’attention, j’essaie de repérer les images provenant de Paris et tente désespérément de me trouver parmi cette foule. Malheureusement je n’ai pas réussi pour le moment à me voir, mais je ne désespère pas ! Et vous ? Vous êtes-vous vu briller dans cette foule de lumière ? Avez-vous vibré comme moi en vous remémorant ce moment intense que vous avez vécu, en passant au-delà de ce paradoxe entre titres et choix d’images ? N’est-ce pas là le plus important ? Que les images proviennent du Brésil, de France, d’Asie ou des États-Unis, finalement on s’en fiche, ce qui compte c’est ce qu’on ressent en le regardant.

Catherine et Caroline : Non

En regardant le DVD live pour la première nous avons été déçues, non pas du contenu mais du titre. Plus de dix villes apparaissent dans le film, ce qui est beaucoup pour un « Live in São Paulo » qui aurait dû logiquement s’appeler « Live 2017 », comme les précédents films d’ailleurs. Nous pensons que c’est un manque de respect par rapport aux fans brésiliens parce que le Live 2012 aurait pu aussi dans ce cas être intitulé « Live in Paris », et pourtant il y a des villes comme Madrid, Montréal ou le festival de Glastonbury. Ici nous voyons clairement des images du Stade de France et d’autres villes sur la tournée, mais le groupe ne l’a pas dit clairement au moment des différentes annonces. Les Brésiliens peuvent donc être agacés de voir que le « Live in São Paulo » se balade un peu partout. De plus le groupe avait annoncé à l’époque que le film de la tournée de Mylo Xyloto contiendrait des images de plusieurs concerts. Pour A Head Full of Dreams nous avons simplement appris que les concerts de Paris en 2017 seraient filmés. Matt Whitecross avait dit que la lumière du spectacle n’était pas bonne, et pourtant ils ont gardé des images pour les intégrer au film du concert mais aussi dans le documentaire consacré aux 20 ans du groupe. Nous pensons aussi qu’ils auraient pu faire un live global pour les dates françaises car il y a eu 5 concerts au total, suffisant pour en faire un DVD, surtout qu’il y avait des caméras partout pendant les concerts. Mais c’est leur choix.

Geoffrey : Oui et non

J’ai eu la chance d’assister en juillet 2017 à l’une des trois dates du groupe au Stade de France ! Je garde en mémoire le dispositif de caméras et d’effets visuels impressionnant laissant penser à l’enregistrement d’un DVD live. Je me suis conforté dans cette idée quand Chris Martin lors de la chanson Charlie Brown a demandé au public de « couper les téléphones et de profiter », voulant un maximum de xylobands visibles. Il y avait de quoi se dire avec cette phrase que ce #ColdplayParis serait forcément dans le DVD. Mais à l’annonce de celui-ci plus d’un an après, São Paulo ressort comme la date unique du live 2018 de Coldplay. Ce choix me semblait logique en un seul point : d’un point de vue équité, Coldplay offrait un live à un nouveau continent. Après le live 2003 en Australie, le live 2012 en France et le live 2014 aux États-Unis, c’était au tour du Brésil d’avoir son live 2018 ! Alors pour la diffusion de « Live in São Paulo » en avant première à la télévision j’étais très impatient de voir si cela allait être exclusivement au Brésil ou non. Et à ma grande surprise, j’ai pu y découvrir des extraits très courts mais perceptibles des concerts de Paris, Milan, Londres ou Los Angeles. Le plus flagrant étant le titre Charlie Brown qui contient quasiment que des extraits du Stade de France ! Alors oui ce live rend hommage aux fans brésiliens car il porte clairement le nom d’une date de Coldplay au Brésil et qui restera à jamais dans l’histoire de Coldplay comme étant le live officiel 2018 du groupe ! D’un autre côté non car en tant que fan si j’avais été brésilien, je n’aurai pas apprécié que l’on me vende ce live comme étant « In São Paulo » alors que dedans je retrouve des extraits d’autres stades.