Coldplay était en concert le 26 septembre 2015 à l’occasion du Global Citizen Festival. Les fans du groupe l’attendaient depuis longtemps. La bande a joué un nouveau morceau. L’ère A Head Full of Dreams est définitivement ouverte…

Coldplay ouvre cette soirée dans le mythique Central Park de New York à 22h heure française (16h à NY). Chris Martin et ses acolytes montent sur scène et débutent ce concert avec Every Teardrop Is A Waterfall. Les tenues rappellent celles de la semaine dernière lors du IHeartRadio Music Festival, légèrement colorées, sobres et décontractées. Les guirlandes et les inscriptions indiennes sont toujours présentes sur la batterie de Will Champion et les amplis. Coldplay enchaîne avec de nombreux tubes sous le soleil new-yorkais, pour 35 minutes de pur plaisir. Ils continuent avec Viva la Vida et Yellow, avec un faux départ (on vous en veut pas les gars). Chris Martin fait chauffer le public, qui lui a certainement beaucoup manqué. Ariana Grande fait ensuite son apparition aux côtés du groupe, une première pour la chanteuse américaine, pour jouer Just a Little Bit of Your Heart. Coldplay envoie ensuite le tube de Ghost Stories, A Sky Full of Stars. En tant que fan, c’est vraiment un plaisir de les retrouver en direct, deux fois en si peu de temps, après plus d’un an d’absence. Et d’un coup la surprise, qui n’en était plus trop une avec les vidéos du soundcheck de la veille, arrive enfin…

La nouvelle chanson

Le groupe entame Amazing Day, au rythme qui rappelle Always In My Head, mais avec un brin de positivité, justement dosé. Juste le titre nous donnait envie de sourire, alors avec un son dessus… Coldplay revient avec une jolie  (sublime ?) ballade, pleine de romantisme, une chanson tout simplement magnifique. Les couleurs rappelaient un peu Mylo Xyloto, il n’en est rien. Chris Martin ne nous a pas menti, ils ont mis « tout ce qu’ils ont », en tout cas sur cette chanson, que nous espérons être une belle promesse. La première impression ne peut être que positive. Le groupe nous a vraiment agréablement surpris. Si l’album continue sur ce ton, nous ne sommes pas prêts d’oublier A Head Full of Dreams.