Don’t Panic


Titre présent sur :


Don’t Panic, sous sa première version Panic, est l’une des premières chansons composées par le groupe. Il en existe 3 versions communes, Panic qui a été jouée aux débuts du groupe lors de leur premier concert, la version de l’EP Blue Room et celle de l’album Parachutes. Cette chanson serait inspirée d’une “soirée quelque peu désastreuse que passa Chris en distrayant une jeune demoiselle nommée Alice Hill”.

Pendant un long moment, Don’t Panic était plus connue sous un nom moins officiel de “Beautiful World”. En effet, à aucun moment dans le texte, Chris Martin prononce l’intitulé réel de cette chanson. On trouve encore ce nom sur plusieurs réseaux sociaux ou sur des vidéos, bien qu’il soit attribué à tort

Lors de versions lives, Jonny Buckland joue parfois de l’harmonica, qu’il jette ensuite dans le public.


Don’t Panic

Bones sinking like stones
All that we fought for
Homes, places we’ve grown
All of us are done for

And we live in a beautiful world
Yeah we do, yeah we do
We live in a beautiful world

Bones sinking like stones
All that we fought for
And homes, places we’ve grown
All of us are done for

And we live in a beautiful world
Yeah we do, yeah we do
We live in a beautiful world

And we live in a beautiful world
Yeah we do, yeah we do
We live in a beautiful world

Oh, all that I know
There’s nothing here to run from
‘Cause yeah everybody here’s got somebody to lean on

Ne panique pas

Les os coulent comme des pierres
Tout ce pour quoi nous nous sommes battus
Les maisons, lieux où nous avons grandi
Chacun de nous avons tout fait pour

Nous vivons dans un monde magnifique
Ouais c’est ça, ouais c’est ça
Nous vivons dans un monde magnifique

Les os coulent comme des pierres
Tout ce pour quoi nous nous sommes battus
Les maisons, lieux où nous avons grandi
Chacun de nous avons tout fait pour

Nous vivons dans un monde magnifique
Ouais c’est ça, ouais c’est ça
Nous vivons dans un monde magnifique

Nous vivons dans un monde magnifique
Ouais c’est ça, ouais c’est ça
Nous vivons dans un monde magnifique

Oh, tout ce que je sais
C’est qu’il n’y a rien à fuir
Parce que tout le monde a quelqu’un sur qui s’appuyer